The Copper Mine

The Copper Mine

British Virgin Islands
(284) 494-2069
bvinpt@bvinationalparkstrust.org

Créé en 2003, il s’étend sur 7,4 hectares et  domine Mine Hill, sur les falaises au Sud-Est de Virgin Gorda. Au milieu des ruines de Copper Mine, on trouve de nombreux affleurements de granite, ainsi que des gisements de quartz, de feldspath et d'autres minéraux. Cette mine de cuivre abandonnée a joué un rôle important dans l'histoire de Virgin Gorda. 

Les Espagnols qui ont traversé les Îles Vierges Britanniques étaient les premiers Européens à miner du cuivre, au début du XVIIIe siècle. Cependant, les mineurs de Cornouailles ont construit les ruines que l’on retrouve aujourd'hui dans les années 1800, suite à une baisse des gisements minéraux à Cornwall, en Angleterre. La mine a fermée en 1862 en raison des dépenses croissantes et des faibles prix du marché. Environ 130 travailleurs de Cornouailles et leurs familles vivaient à Virgin Gorda pendant cette période. Les ruines de leurs habitations ainsi que le centre d'opérations, contenant la centrale électrique, les puits miniers, les citernes, la salle des machines et la cheminée, sont encore visibles. Bien avant l'arrivée des mineurs de Cornouailles et d’Espagne, les amérindiens occupaient la zone pour le cuivre qu’ils utilisaient dans la fabrication des outils et bijoux, et les échangeaient par la suite avec les autres peuples des îles environnantes.

Les travaux de restauration ont commencé en 1998, avec en premier lieu la salle des machines, en coopération avec des experts de Cornouailles. Mine Hill est également le lieu d’habitat des Phaétons à bec jaune, qui nichent dans les crevasses rocheuses près de la mer. Depuis leurs nids au bord de la mer, ils plongent pour se nourrir d'espèces marines. Élu "Meilleur hotspot parmi les sites historiques".

Créé en 2003, il s’étend sur 7,4 hectares et  domine Mine Hill, sur les falaises au Sud-Est de Virgin Gorda. Au milieu des ruines de Copper Mine, on trouve de nombreux affleurements de granite, ainsi que des gisements de quartz, de feldspath et d'autres minéraux. Cette mine de cuivre abandonnée a joué un rôle important dans l'histoire de Virgin Gorda. 

Les Espagnols qui ont traversé les Îles Vierges Britanniques étaient les premiers Européens à miner du cuivre, au début du XVIIIe siècle. Cependant, les mineurs de Cornouailles ont construit les ruines que l’on retrouve aujourd'hui dans les années 1800, suite à une baisse des gisements minéraux à Cornwall, en Angleterre. La mine a fermée en 1862 en raison des dépenses croissantes et des faibles prix du marché. Environ 130 travailleurs de Cornouailles et leurs familles vivaient à Virgin Gorda pendant cette période. Les ruines de leurs habitations ainsi que le centre d'opérations, contenant la centrale électrique, les puits miniers, les citernes, la salle des machines et la cheminée, sont encore visibles. Bien avant l'arrivée des mineurs de Cornouailles et d’Espagne, les amérindiens occupaient la zone pour le cuivre qu’ils utilisaient dans la fabrication des outils et bijoux, et les échangeaient par la suite avec les autres peuples des îles environnantes.

Les travaux de restauration ont commencé en 1998, avec en premier lieu la salle des machines, en coopération avec des experts de Cornouailles. Mine Hill est également le lieu d’habitat des Phaétons à bec jaune, qui nichent dans les crevasses rocheuses près de la mer. Depuis leurs nids au bord de la mer, ils plongent pour se nourrir d'espèces marines. Élu "Meilleur hotspot parmi les sites historiques".

Nearby Attractions